Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Atonement (Reviens-moi), 2007

atonement.jpgJ’ai vu ce film peu après sa sortie et il m’avait laissé une impression de malaise. Bien filmé, bien joué, le problème venait de l’histoire. Je viens de le revoir. J’en avais envie depuis un moment car il me semblait que ma première impression n’était pas la bonne. Effectivement, après un deuxième visionnage cinq ans plus tard, mon opinion a changé. Le malaise a disparu et la tristesse a pris la place. Ce drame raconte comment des personnes qui avaient tout pour être heureux voient leur vie pulvérisée suite à une méprise.

 

Le récit n’est pas narré de façon linéaire, ce qui donne un écho particulier. On comprend la méprise d’une adolescente de 13 ans et la douleur des personnages qui en découle. Des vies détruites à cause d’une mauvaise interprétation des évènements et le poids de la culpabilité qui rongera la fautive toute sa vie. Atonement (mal traduit en français pas « Reviens-moi), veut dire « expiation ». Tout est dans le titre.

 

Cette histoire se déroule juste avant et pendant la 2nde guerre mondiale, mais elle pourrait être transposée à n’importe quelle époque. Un évènement inattendu et dévastateur qui bouleverse des vies, ce n’est pas si rare que cela.

 

C’est finalement une histoire touchante, dans laquelle James McAvoy (Jane, X-men le commencement) et Keira Knightley (Love Actually, Pirates des caraïbes) sont parfaits dans leur rôle respectif. Ce film a d’ailleurs été récompensé par de nombreux prix. Et il le méritez. Evitez juste de le regarder si vous êtes un peu déprimé. Cela n’aidera pas.

Les commentaires sont fermés.