Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Iron Man 3 (2013)

    Iron-Man-3.jpgLe pour, par Evinrude

    Après deux opus et sa participation aux Avengers, Iron Man rempile pour affronter un nouveau méchant, plus fort, plus intelligent et quasi-indestructible. Marqué par l’invasion de Manhattan, notre héros semble quelque peu perdu entre ses vieux démons et sa nouvelle conscience. Il va devoir retrouver ses repères et réparer ses erreurs pour sauver sa belle et sa peau.

    Guy Pearce (Memento, L.A. confidentiel, Lock out) dans le rôle du scientifique Aldrich Killian, et Ben Kingsley (Gandhi, La liste de Schindler) qui incarne le terroriste le Mandarin, ont rejoint le casting déjà bien relevé.

    Ce troisième volet explore un peu plus les possibilités technologiques sans pour autant délaisser la psychologie du personnage. Iron man arrive encore à me surprendre. J’ai regardé ce film avec le même intérêt que lorsque je l’ai découvert dans le premier épisode. Un très bon divertissement que les fans de super héros et de Robert Downey Jr ne peuvent pas manquer. Intelligent, plein d’action et visuellement très réussi. Vivement le prochain.

    Le contre, par sololudo

    Plus naze que cet épisode, tu meurs... La liste de ce qui est moisi dans ce film est tellement longue!!!!
    Rien que le traitement infligé au "Mandarin", némesis ultime d'Iron man (comme si Nolan avait fait du joker la pute de Batman) est déjà un scandale, et la preuve que Shane Black et Disney n'aiment pas Iron man...
    Et pourtant j'ai adoré le premier, et au final, comparé au 3, j'ai adoré le 2nd!
    Et encore, je ne parle même pas de la réalisation, des blagues lourdes qui feront rire les adolescents boutonneux (Arf trop drôle! Iron man se prend un bus! Arf trop marrant! iron man se prend une rambarde !), de la musique vraiment pas inspirée (et fini ACDC, on passe a eiffel 65! waou!), du scenario à tiroir genre policier mais où rien ne tient, du rythme foireux, et des acteurs qui font ce qu'ils peuvent, etc...

    Et que d'incohérences !!! Ne me dites pas le truc facile genre "ouai mais c'est qu'un film!" car ça n'empêche pas de bien ficeler le scenario! Ou alors on est d'accord que le film doit être interdit au plus de 12 ans d'âge mental (donc à peu près 18 ans âge réel des jeunes d'aujourd'hui)... Depuis quand l'armure d'Iron man se recharge sur une batterie de voiture ? Il a un réacteur ARK d'énergie verte et inépuisable dans la poitrine le gus! Depuis quand Iron man est-il devenu Irondrone( il est quasiment plus jamais dans son armure). Depuis quand son armure est aussi fragile ? (un gamin lui arrache le doigt en tirant dessus, dès qu'il se prend un coup elle part en morceau, etc...). Depuis quand 40 Iron men (toutes les armures créées par Tony dans le film mais qui ne serviront à rien au final sauf à permettre à Disney de vendre plein de jouets produits dérivés) ne sont pas assez fortes pour sortir des décombres d'une maison détruite (surtout qu'il y a des armures spéciales pour les travaux de force capable de défoncer tout sur leur passage et de soulever des charges énormes)... Bref tellement incohérent tout ça et tellement facile!
    Depuis quand Iron man s'est transformé en chevalier du Zodiaque ou Sailor Moon ou power Rangers? il fait maintenant des pauses plastiques pour enfiler son armure qui s'envole et vient se fixer pièce par pièce sur lui (et attention au running gag du masque qui lui fait bobo à la têteuh quand il vient se mettre sur son visage ou du gros bobo au paquet que Tony éprouve quand son moule bite plaqué or volant vient se greffer sur ses parties) !

    Bref, Iron Man 3 est à coté de la plaque total ! Ce n'est pas un film généreux, ce n'est même pas vraiment un film sinon une mauvaise farce qui met un point d'honneur à faire un gros fuck d'abord aux fans et ensuite aux gens qui ont plus de 2 neurones. C'est un gros produit dérivé à lui tout seul.

    Mais pas d'inquiétude, le pseudo coté sombre à la Batman de Nolan est à la mode (c'est l'âge de la maturité comprenez-vous) et, a priori, suffit à être un gage de qualité aux yeux des gens. Le pop corn de mes voisins de siège avait l'odeur de la bouse hollywoodienne, à moins que ça venait directement du film ?

    Enjoy donc!  
    pathétique.

  • Traqué, tome 1 (Andrew Fukuda, 2013)

    traqué.jpg

    Quatrième de couverture :

    « Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Le seul moyen de survie pour cet adolescent : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un humain, un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il vit secrètement parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable identité. Malgré tout, Gene est parvenu à se fondre parmi ces « autres » et à créer un semblant de vie normale. Mais sa routine est bouleversée, et sa sécurité, menacée, le jour où il est sélectionné pour participer au grand jeu : la Traque. Toutes les décennies, le gouvernement organise une immense chasse où seule une poignée de privilégiés peuvent pister, abattre et dévorer les rares humains survivants gardés en captivité pour l’événement. Formé à l’Institut pour traquer ses semblables, Gene est sur le qui-vive. Car désormais, sa vie s’organise en meute avec les chasseurs, et le moindre faux pas pourrait trahir sa condition et lui être fatal… »

     

    Histoire originale et claustrophobique d’un jeune homme qui pensait être le dernier humain sur Terre, ce livre est un thriller haletant où un univers futuriste et angoissant nous apparait au fil des pages. Très bien écrit, sans lourdeur ni passage à vide, Traqué oscille entre science fiction et roman d’aventure. Une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher. A lire absolument.

    A noter que ce livre est le premier d'une trilogie dont le deuxième tome est sorti en anglais en décembre 2012.

  • Les gamins (2013)

    les_gamins.jpg

    Gilbert, un quinquagénaire en pleine crise existentielle rencontre Thomas, son futur gendre, décidé à abandonner sa vie de bohème pour se ranger. Gilbert, persuadé d’être passé à côté de sa vie, réussit à convaincre Thomas de ne pas renoncer à ses rêves. Tous les deux plaquent tout et partent vivre leur vie de gamins, persuadés de recouvrer ainsi leur liberté.

    Les gamins s’avèrent être une comédie sympathique, qui fait sourire, parfois même rire, mais qui globalement reste décevante. Alain Chabat et Max Boublil retombent trop souvent dans l’humour potache qui frôle le mauvais goût.  C’est dommage car le thème est intéressant et la bonne humeur communicative. Un brin de subtilité aurait rehaussé le niveau et permis à ce film de toucher un public bien plus large.

    A voir à la télévision lors d’une soirée entre amis.