Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bryan Adams : Bare Bones Tour, à l'Olympia

    IMG_1398.JPGIl était une fois un chanteur en tournée sans son groupe de musiciens. Avec sa guitare, son harmonica et son pianiste, il arpentait le monde, poussant la chansonnette de ville en ville. Vendredi soir, il était à Paris, à l’Olympia, et jouait à guichet fermé. Bryan Adams nous a gratifiés d’un concert acoustique magnifique : une heure cinquante seul sur scène, parfois accompagné au piano par Gary Bright, et constamment porté par deux-mille spectateurs déchainés. Cerise sur le gâteau, la bête de scène a encore amélioré son français et peut ainsi discuter et blaguer avec son public « so french », comme il dit.

    Enfin un concert de rock où les bouchons d’oreilles pour concert sont inutiles : du son et que du bon. Les pseudo-artistes flanqués d’une bande son criarde peuvent aller se rhabiller et remballer leur playback. Après trente ans de carrière, Bryan Adams conserve la même énergie et la même envie de partager sa passion avec son public.

    Pour ceux qui auraient manqué le spectacle et pour les accros qui veulent remettent ça (comme moi), il existe un coffret DVD/CD du Bare Bones Tour, enregistré à Sydney at the Opera House : simplement indispensable.

    Bryan-Adams-The-Bare-Bones-Tour-Live-At-Sydney-Opera-House-15407697-7.jpg