Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Native (Onerepublic, 2014)

    onerepublic_native.jpgLa bonne surprise ! Je ne suis pas en avance car l'album est sortie en mars 2013 mais mieux vaut tard que jamais. Pop rock comme je l'aime, l'album est dense (15 chansons) et  de très bonne qualité. Je me suis offert l'édition spéciale avec 4 morceaux en acoustique (Burning bridges est à tomber) et je l'écoute en boucle. Vous connaissez forcement Counting Stars. Découvrez I lived et Preacher. Très formaté et pourtant original, cet album vous fera peut-être penser à Coldplay ou à U2. Balade, rock, une pincée d'électro, le groupe touche à tout. Et le résultat est très agréable. Allé, chantez avec moi :


    "Said no more counting dollars
    We'll be, we'll be counting stars"...


  • Hunger Games : la révolte partie 1 (2014)

    hunger-games-film3.jpg

    Je viens de lire quelques critiques négatives de spectateurs ayant vu de Hunger Games. Ils disent tous la même chose : "pas de jeu, pas d'arène, pas d'action, remboursez !!!!". Je vous propose un petit sploiler entre amis : les Hunger Games sont finis. Terminés. Envolés. Partis. Désormais, c'est la guerre ! Ils l'auraient su s'ils avaient lu le livre ! Je me gausse.

    J'ai lu la trilogie. Donc je savais ce que j'allais voir (grosso modo). La seule inconnue reposait sur la qualité de transcription, car la narration passe sur un autre rythme : le décors change et l'histoire évolue. Le film ne m'a donc pas déçu, au contraire. Le sujet est bien traité, et même si la découpe du troisième livre reste un procédé frustrant, elle a au moins l'avantage de permettre de bien planter le décors, les personnages et le contexte. Le spectateur est immergé dans cette société déchirée ; le personnage principal prend de l'épaisseur, la fin approche.

    Ce film ne sera réussi que s'il permet à  la deuxième partie de tenir ses promesses. Mesdames et Messieurs les producteurs, maintenant que vous avez appâté le spectateur, il va falloir le nourrir convenablement : révolution, respect de l'histoire et final grandiose. Et surtout en évitant les prises de liberté intempestives comme dans le dernier volet de Harry Potter. D'avance merci.

     

     

     

     

  • Citation (F. Descraques, S-B. Berhoun)

     

    avant_lheure.jpg"Henry souffla tranquillement sur sa tasse de tisane. Il avait calculé que les infusions Saveur du soir n'étaient réellement délectables qu'entre 50 et 60 degrés Celsius. Il n'était plus très loin de l'orgasme gustatif."

    Après l'heure, c'est plus l'heure - Le visiteur du Futur - La Meute - Episode 1 (F. Descraques, S-B. Berhoun)