Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imitation game (Morten Tyldum, 2015)

    imitation_game.jpgVoilà un film qui déchaine les passions : chef-d'œuvre oscarisable pour les uns, biopic ratée pour les autres, chacun va voir le film avec des attentes bien précises et pas toujours comblées. Personnellement, j'ai été voir Imitation game pour deux raisons :

    - Benedict Cumberbatch,

    - Enigma

    Keira Kneightley (au secours, encore elle) a failli me faire renoncer, mais heureusement c'est Cumberbatch qui l'a emporté. Et une fois de plus, il fait montre de tout de son talent et porte à lui seul (ou presque) le film sur ses épaules. Il interprète Alan Turing avec justesse et sensibilité. Certes, le côté légèrement autiste du personnage aurait pu être épargné. Il est vrai que Alan Turing était particulier mais sans doute pas à ce point. Mais l'essentiel n'est pas là.

    D'abord, j'ai aimé découvrir l'histoire. J'avais vaguement entendu parlé de la fameuse machine de cryptage allemande Enigma, mais j'aurais bien été incapable de vous dire quand, comment et par qui cette machine a été craquée. Ensuite, j'ai découvert un autre point de vue sur la 2nde guerre mondiale. Une bonne surprise si on considère le nombre de films qui existent sur le sujet. Enfin, j'ai redécouvert Mark Strong (dans le rôle de l'agent du MI6), acteur que j'avais déjà apprécié dans Sherlock Holmes (avec Robert Downey Jr, 2009), la Taupe, et beaucoup d'autres films à succès.

    Au final, Imitation game n'est pas aussi bouleversant qu'un "Beautiful mind" (un homme d'exception). La réalisation est très classique et donc pas du tout originale. L'injustice de l'époque vis-à-vis des homosexuels et des femmes est un peu lourdement soulignée, mais malgré ses quelques défauts le film reste instructif, divertissant et agréable à regarder. De mon point de vue, il doit être considéré avant tout comme le portrait d'un homme qui a durablement marqué l'histoire : d'une part en abrégeant la 2nde guerre mondiale et d'autre part en créant une machine qui a désormais une emprise et une influence sur notre vie au quotidien, pour le meilleur et pour le pire.

    PS : Geek à la recherche d'un frisson informatique s'abstenir. Ceci n'est pas un "Social Network".