Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Smoke & Mirrors (Imagine Dragons, 2015)

    imagine_dragons_Smoke_and_Mirrors.jpgLe nouvel album de Imagine Dragons est enfin disponible. Rock, parfois "dark", parfois légères, les mélodies sont toutes très travaillées. Le groupe a su garder son style et créer un second album aussi bon, voire meilleur que leur premier Night Visions. Imagine Dragons navigue à la frontière des genres pop-rock, rock alternatif, quelque part entre Coldplay et Linkin Park en passant par U2. Bref, que du bon. Surtout écoutez la version deluxe pour ne pas manquer Warriors !


     

  • Une merveilleuse histoire du temps (James Marsh, 2015)

    merveilleuse_histoire_du_temps.jpgMalgré mes connaissances limitées en astrophysique et en mathématiques, j'ai toujours été  fascinée par les travaux de Stephen Hawking et surtout par sa personnalité. Comment ne pas admirer ce génie atteint d'une maladie dégénérative incurable qui, en dépit de son handicape, a continué à faire avancer la science et à susciter l'admiration de ses contemporains. L'adaptation de la biographie écrite par son ex-femme permet de mieux comprendre ce qu'a été sa vie et celle de ses proches depuis les années 60.  

    L'excellent casting, qui rassemble des acteurs un peu connus mais pas trop, servent parfaitement l'histoire. La ressemblance de Eddie Redmayne (découvert dans l'adaptation des Piliers de la Terre) avec Stephen Hawking est bluffante. L'Oscar n'est pas loin ! Felicity Jones (que j'ai adorée dans Northanger Abbey en 2007) est parfaite dans le rôle de Jane Hawking. Sans oublier David Thewlis (le Remus Lupin de Harry Potter) toujours impeccable.

    Plutôt habitué aux documentaires pour la BBC, James Marsh a réalisé une film de deux heures sans temps mort ni longueur. La réalisation très anglaise mêlée aux images en super 8 et au côté rétro des années 60-70 est rafraichissante.

    Une merveilleuse histoire du temps est un film qui nous permet de rentrer dans l'intimité de S. Hawking sans aucun voyeurisme. Un film sur la vie, un peu mélo, parfois drôle et souvent touchant.