Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

This is Acting (Sia, 2016)

Fan inconditionnelle de Sia, j’ai eu un temps d’hésitation en voyant la pochette de son nouvel album. Autant je considère Sia comme une musicienne exceptionnelle, autant j’émets de gros doute quant à ces choix en matière d’expression artistique visuelle. Qu’il s’agisse de ses clips ou de sa nouvelle pochette d’album, à chaque fois (ou presque) je regrette d’avoir regardé.

Heureusement, l’important, c’est sa musique. J’ai son dernier album depuis quelques semaines déjà, et j’avoue qu’il m’a été difficile de l’écouter dans le détail, car je reste scotchée sur les deux premières chansons de l’album : Bird set free et Alive. Je suis toujours épatée par sa capacité à rester fidèle à son style tout en se renouvelant. Si je devais lui trouver un défaut, je dirais que parfois, elle use et abuse peut-être un peu trop des remix (notamment dans Move your body et Sweet design). Mais cela reste anecdotique. L’album, comme les précédents, est rythmé, mélodique, et très travaillé. On sent que rien n’est laissé au hasard. Sia n’est pas une chanteuse à voix, mais son timbre unique se marie parfaitement avec son style musical : elle sait faire ressortir toute ses émotions, notamment dans Alive, où elle pousse sa voix au maximum sans complexe. Les textes, empreints de colère et de tristesse, me rappellent la fougue d’Alanis Morissette à ses débuts (la meilleure période donc). Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cet album une nouvelle réussite. Je ne m’en lasse pas.

Les commentaires sont fermés.