Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imagine Dragons, Evolve, 2017

Après le très bon Night vision et le sublimissime Smoke + Mirrors, Imagine Dragons était attendu. C’est sans doute pour cela que la première écoute de leur troisième album est déroutante. On est en terrain connu et pourtant rien n’est pareil. Plus rythmé, et plus expérimental, le groupe a dû innover pour ne pas stagner. Evolve surprend par la force de ses percussions. Plus puissant que l’album précédent, même parfois trop, on a l’impression que le groupe a oublié la mélodie en route sur certaines chansons (Start over, Dancing in the dark). Néanmoins, après une nouvelle écoute, la magie opère de nouveau. Résolument optimiste, Evolve est fait pour vous faire bouger (Believer) et chanter (Mouth of the river), dans le métro ou le TGV, difficile de ne pas gigoter ni meumeumer… Moins planant que l’album précédent mais tout aussi efficace, Evolve attire aussi bien qu’il surprend (Thunder). Peut-être n’est-il pas au niveau de Smoke + Mirrors mais il mérite qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour la voix du chanteur et les arrangements vocaux, la spécialité du groupe.

Écrire un commentaire

Optionnel