Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Adaptations

  • Death comes to Pemberley (2014, BBC)

    Adaptation du roman de P. D. James, Death Comes to Pemberley est une suite d’Orgueil et préjugés. L’histoire se déroule une dizaine d’années après la fin du roman de Jane Austen, sous la forme d’une intrigue policière. George Wickham plonge une nouvelle fois la famille Darcy dans la tourmente suite au meurtre de son meilleur ami, le Capitaine Denny. Suspens, querelles et scandale s’invitent alors à Pemberley.

    J’ai immédiatement été séduite par l’atmosphère et les décors de cette mini-série de trois heures. Parfaitement recréée, l’ambiance du romain de Jane Austen nous embarque dès la première scène. Le casting est impeccable (avec Anna Maxwell Martin, déjà vue dans Becoming Jane et Philomena) et l’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’au bout. Plutôt septique (mais très curieuse) en achetant le DVD, je ne pensais pas que le style policier pourrait aussi bien se marier avec l’histoire des Darcy. Encore une excellent série BBC à découvrir.

  • Pride and Prejudice (Marvel, 2009)

    P&P_marvel.jpgJe n’avais jamais lu de comics. Je lis régulièrement des BD et des mangas, mais pas de comics. C’est en faisant des recherches sur internet que je suis tombée sur cette adaptation de Orgueil et Préjugés publiée chez Marvel. Quelle surprise de découvrir l’éditeur des super-héros américains publiant des adaptations de grands classiques littéraires européens*.

    J’ai commencé par Orgueil est Préjugé**, le premier Jane Austen à être publié en petit format compilé. En fait, chaque histoire est publiée en 5 fascicules, ensuite reliés et publiés en grand format à couverture rigide (format BD) puis en petit format à couverture souple. Il se passe un lapse de temps non négligeable entre la sortie du 1er fascicule et la publication de l’intégrale en petit format, mais quand on aime, on ne compte pas…

    J’ai donc lu le comics Orgueil et Préjugé de Marvel. Le graphisme m’a beaucoup plu, les couleurs, les décors et les costumes sont très travaillés et très harmonieux. Exactement dans la teinte que j'attendais pour décrire l’atmosphère de cette région d’Angleterre au début du XIXème siècle. Les visages féminins sont plus réussis que les visages masculins, ce qui est sans doute fait exprès, puisque ce sont les personnages féminins qui sont les plus importants.

    L’histoire est parfaitement adaptée, les coupes sont imperceptibles et les détails les plus importants ont été préservés. L’intégrité de l’histoire a été respectée et les personnages sont très bien rendus.

    Le tout est très agréable à lire et m’a replongé dans le livre original. Une belle réussite que je conseille aux adeptes de Jane Austen et aux amateurs de BD, mangas et comics.

    A suivre bientôt : Emma, Sense and Sensibility. Northanger Abbey est prévu, mais aucune date de publication définitive n’est encore arrêtée pour l’intégrale.

    *Vous pourrez aussi trouver des adaptations de classiques français, telles que « Les 3 Mousquetaires » par exemple.

    ** Pour le moment il n’existe que la version originale en anglais.

  • Pride and Prejudice (BBC, 1995)

    p&p1995.jpgPar Evinrude :

    De loin la meilleure adaptation de Orgueil et Préjugés. Cette mini-série de 4 épisodes de la BBC est très fidèle à l'oeuvre de Jane Austen. Les décors, les costumes et les acteurs sont parfaits. Un vrai bijou, incontournable pour les fans de Jane Austen qui sera tout autant apprécié par les amateurs de films en costumes.

    Par Reyne :

    A tous les fans de Jane Austen et d'orgueil et préjugés, voici un film à ne pas rater!! Cette version est la seule et unique adaptation qui ne dénature pas le livre : elle le suit pas à pas. Le film a bien vieilli, les décors sont bien respectés et l'on se replonge facilement dans l'Angleterre de Jane Austen.
    Jennifer Ehle (Elisabeth bennet) peut, au début de la série, ne pas paraître extrèmement jolie mais elle gagne en charme et en charisme au fur et à mesure du film. Colin Firth interprête magnifiquement bien le rôle de Darcy. Dès les premières scènes, on retrouve le Fitzwilliam du livre avec sa retenue, sa fierté et son orgueil.
    La famille bennet est exactement telle que l'on peut l'imaginer : les jeunes soeurs sont exubérantes et la mère ne pensent qu'au mariage.
    Ce film permet réellement de passer un bon moment et de se détendre.