Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Manga

  • Bride Stories (Kaoru Mori)

    BrideStories3.jpgTome 3

    Quatrième de couverture : L’heure est venue pour Smith de quitter la famille Eyhon afin de continuer son périple à travers l’Asie centrale. Sur la route d’Ankara, sa prochaine étape, il fait la rencontre d’une jeune femme qui pourrait bien bouleverser ses plans…

    L’histoire se complexifie. Désormais nous suivons le voyage de Smith, le chercheur anglais qui doit quitter le village de la famille d’Amir. Ce tome est de loin le plus réussi des trois. On découvre un autre village avec son marché et l’auteur aborde la condition des femmes ainsi que la place du mariage dans cette société. J’ai été emballée par la beauté du dessin (comme les volumes précédents) et par la montée en puissance de l’histoire. Après l’introduction un peu lente du tome 1, l’histoire prend son envol. J’attends avec impatience le prochain volume.

    BrideStories2.jpgTome 2

    Quatrième de couverture : Amir, qui ignore encore que son père a pour projet de la marier à un autre homme, s'habitue peu à peu à sa nouvelle vie aux côtés de Karluk et de sa famille. Hélas, après avoir vu ses émissaires renvoyés sans ménagement, le clan de la jeune femme n'a pas l'intention d'en rester là : cette fois-ci, c'est toute une troupe de cavaliers qui font irruption dans le village, et ils comptent bien ramener Amir avec eux, quitte à employer la force !

    Ce tome se lit très vite. De nouveau, l’illustration est parfaite et on se laisse porter par le récit. Enfin un peu d’action, qui accélère le rythme, et toujours la même précision pour décrire la vie de la nouvelle famille d’Amir. Mais petit à petit, l’histoire bifurque et se concentre sur le chercheur anglais. Le charme a opéré et je suis attachée aux personnages. La curiosité est trop forte, il faut que je lise le 3ème tome.

    BrideStories1.jpgTome 1

    Charmée par le manga Emma de Kaoru Mori (que je n’ai pas fini puisque cette série est en rupture de stock en France), je me suis lancée dans sa nouvelle saga : Bride Stories (sélection officielle du festival d’Angoulême en 2012). La couverture est très prometteuse : on peut y voir Amir en tenue traditionnelle où le rouge, le noir et l’ocre se marient à la perfection. Le dessin est beau, clair et riche en détails. Il promet un manga de grande qualité.

    Quatrième de couverture : La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions.
    Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

    Mon avis est plutôt mitigé. Le dessin est magnifique, il n’y a rien à redire à la qualité de l’illustration ni à la narration. Cependant, l’histoire avance très lentement. L’auteur nous explique clairement en fin d’ouvrage qu’elle veut décrire la vie quotidienne de ces clans d’Asie Centrale. Elle y parvient parfaitement et sa connaissance en la matière est indéniable. Mais il manque ce petit quelque chose qui ferait basculer l’histoire de l’état de documentaire à celui d’épopée. Il ne manque pas grand-chose, car on s’attache aux personnages assez rapidement. J’espère que le 2ème tome accélérera le rythme, maintenant que le décor est planté.
    A suivre donc…